Qu’est-ce Que L’élevage Extensif?

C’est la façon traditionnelle de produire de la nourriture pour les humains; les animaux qui paissent dans une certaine liberté ne sont pas aussi rentables que ceux qui sont élevés dans la neige, mais ils ont un plus grand bien-être qui se traduit par moins de maladies
Qu'est-ce que l'agriculture extensive ?

Il est impossible de comprendre l’histoire de l’humanité sans élevage extensif. Pendant des milliers d’années, nous étions des chasseurs, jusqu’à ce que nous commencions à nous installer dans des régions et à domestiquer des animaux.

Bien que l’agriculture intensive ait pris de l’importance ces dernières années, l’histoire de l’humanité est caractérisée par une agriculture extensive, un modèle de production différent.

Qu’entend-on par élevage extensif ?

Ce modèle de production animale cherche à tirer efficacement parti des ressources naturelles du territoire, mais dans ladite efficacité il recherche la cohérence et l’utilisation du territoire avec le moins d’impact possible, au lieu de rechercher uniquement la production.

Pourquoi l’élevage extensif est-il important ?

L’élevage extensif profite des milieux naturels tels que les prairies pour nourrir le bétail. Cette utilisation modifie la nature en générant des agroécosystèmes, dont ces bovins finissent par faire partie.

Elevage extensif : caractéristiques

Ainsi, nous avons de nombreux écosystèmes qui ont été modifiés au cours de milliers d’années et dont le bétail fait désormais partie ; Un exemple clair est la dehesa, dans laquelle les races porcines et bovines ibériques telles que la morucha coexistent avec des espèces sauvages en voie de disparition telles que le lynx ibérique. De plus, l’élevage extensif contribue à prévenir considérablement les incendies de forêt.

Enfin, le bien-être de ces animaux est bien supérieur à ceux qui vivent dans des écuries ou de gigantesques navires, car bien que des abris ou des salles de traite puissent être utilisés, la vérité est qu’ils ne vivent pas en tant que tels en captivité et peuvent parcourir des kilomètres pour effectuer leur comportements naturels.

Quelle est la différence avec l’agriculture intensive ?

L’agriculture extensive s’oppose à l’agriculture intensive, qui recherche la rentabilité la plus élevée de l’exploitation animale, qui met en danger les écosystèmes et le bien-être des animaux qui sont élevés dans ce modèle de production.

La dépense énergétique et la pollution générées par l’élevage intensif sont énormes, car de vastes portions de territoire sont nécessaires pour abriter ces animaux et leur nourriture. La nourriture issue de l’élevage industriel nécessite d’énormes monocultures de soja et de céréales, dans lesquelles la déforestation est souvent causée, et dans lesquelles pratiquement aucun animal ne vit.

Agriculture intensive : contamination

Et pourquoi n’utilisons-nous pas uniquement du bétail extensif ?

Bien que les avantages de l’agriculture extensive semblent évidents, la vérité est qu’elle a une productivité plus faible et ne s’adapte pas à la demande des consommateurs : il serait impossible que la planète entière consomme une grande quantité de viande uniquement par l’agriculture extensive.

De plus, le produit de l’élevage extensif est généralement un produit plus cher, car la production n’est pas centralisée et les grandes entreprises alliées aux transporteurs et aux grands supermarchés ne sont pas derrière. C’est pourquoi, bien qu’elle soit plus respectueuse des animaux et de l’environnement que l’agriculture industrielle, il est chaque jour plus difficile de consommer du bétail extensif.

Cela a obligé les éleveurs extensifs à s’adapter au marché et aux villes : ils doivent vendre des produits bon marché pour compenser le fait qu’ils produisent peu, et comme cela leur coûte plus cher de produire, ils gagnent nettement moins qu’ils ne le devraient, puisque ils doivent s’adapter à la production intensive bon marché qui fait baisser les prix au détriment des animaux.

Loups et élevage extensif

De plus, ce faible pouvoir d’achat les empêche parfois de faire face à la présence de prédateurs, qui ne s’attaquent pas aux animaux d’élevage industriel, puisqu’ils vivent toute leur vie dans des navires géants à proximité des villes et avec des murs. En revanche, les animaux qui paissent librement ne sont pas toujours protégés et peuvent être attaqués.

C’est pourquoi c’est l’agriculture extensive qui représente le problème entre les agriculteurs et le loup ibérique : c’est probablement mieux que de chasser le loup ou de diaboliser les agriculteurs, la meilleure solution est de soutenir l’agriculture extensive.  Si ces agriculteurs vendent leur produit, ils auront de l’argent pour faire face au loup grâce à des mesures préventives telles que l’instinct de garde du dogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *