Potter Wasp: Tout Ce Que Vous Devez Savoir

L’exactitude de l’article a été vérifiée (le contenu comprend des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, occasionnellement, des études médicales). Tout le contenu de notre site Web a été examiné, cependant, si vous pensez que notre contenu est inexact, obsolète ou douteux, vous pouvez nous contacter pour apporter les corrections nécessaires.

La guêpe potière tire son nom de sa capacité à construire des nids de boue. Ce comportement est unique parmi tous les invertébrés.
Guêpe potière : tout ce que vous devez savoir

Les hyménoptères ne sont pas les insectes les plus populaires dans la culture occidentale, mais, comme tous les animaux, une fois que vous vous renseignez sur leurs caractéristiques, vous trouvez toujours un fait surprenant. Preuve en est le cas de la guêpe potière —sous-famille Eumeninae—, car elle a une façon très particulière de faire ses nids.

Dans ces lignes, vous trouverez toutes les informations de base à connaître pour comprendre ces guêpes. Si vous souhaitez vous réconcilier avec ces insectes ailés, ce que vous allez lire pourra également vous aider.

Caractéristiques de la guêpe potière

La guêpe potière est une espèce d’insecte de la famille des Eumenidae, dont les membres se caractérisent par la construction de leurs nids avec de la boue. C’est assez inhabituel quand il s’agit d’invertébrés, mais c’est de là que vient son nom. Les nids de cette guêpe ont la forme d’amphores et sont construits de la même manière qu’un potier créerait un pot.

Ces invertébrés sont de grandes guêpes, car ils peuvent atteindre 2 centimètres de long. Son corps typique est de couleur noire et présente des rayures jaunes sur la partie initiale et finale du thorax, en plus des mêmes motifs sur l’abdomen. En tout cas, puisqu’il s’agit d’une famille et non d’une espèce, il existe certaines variations dans sa morphologie.

Contrairement à d’autres espèces de guêpes, la guêpe potière est solitaire et ne présente pas beaucoup de comportement social au-delà de la recherche d’un compagnon. Mâles et femelles montrent un dimorphisme sexuel net, puisque les premiers sont légèrement plus petits que les femelles. De plus, ils vivent 2 à 3 mois, alors que le mâle ne survit que 3 à 4 semaines.

Habitat et alimentation

Ces insectes habitent presque tout le globe, bien que la plupart d’entre eux viennent d’Asie et soient des espèces envahissantes. Cette diffusion était à l’époque surtout soutenue par l’action humaine, mais ses travaux de lutte contre les autres insectes et pollinisateurs ont conduit la plupart des pays à les protéger.

La guêpe potière adulte se nourrit de larves, de certaines araignées et même de coléoptères, mais aussi de nectar. Les larves se nourrissent des proies que leur mère recherche pour elles, comme vous le verrez dans les lignes suivantes.

Une guêpe de potier sur une fleur.

Les incroyables nids de la guêpe potière

Le plus caractéristique de ces insectes est probablement la façon dont ils créent leurs nids. Leur forme de vase et leur construction fascinent depuis longtemps les naturalistes.

Dans un premier temps, la femelle cherche un endroit propice pour déposer les œufs fécondés, généralement un endroit abrité, comme des fissures ou des trous dans les parois, mais aussi des branches ou une tige. Une fois trouvés, collez les œufs à la surface et commencez à construire.

Pour le nid, la mère cherche de la boue et la transporte peu à peu jusqu’à l’endroit où elle a pondu ses œufs. Puis, à l’aide de ses mâchoires et avec des mouvements circulaires, il crée le nid de la même manière qu’un potier fabrique un pot.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là : avant de fermer complètement le nid, la mère s’assure de laisser de la nourriture aux larves. La femelle guêpe potière part à la recherche de proies, comme des chenilles ou de petites araignées, les engourdit avec son dard et les ramène vivantes au nid. Là, il les accumule et, lorsqu’ils ne rentrent plus, il ferme le nid.

Les larves, lorsqu’elles éclosent, ont suffisamment de nourriture pour se développer jusqu’à ce qu’elles créent la chrysalide. Lorsqu’ils ont terminé leur métamorphose, ils n’ont qu’à se frayer un chemin avec leurs mandibules et laisser sécher leurs ailes.

Que faire si ça gratte ?

Après tout, ces invertébrés sont toujours des guêpes et ils peuvent se mettre en colère. Bien qu’ils ne remarquent normalement pas les humains s’ils ne sont pas menacés, leur tendance à faire des nids dans les maisons peut entraîner des rencontres indésirables.

La piqûre de la guêpe potière est semblable à celle de la guêpe commune : elle produit de l’inflammation et provoque des douleurs, mais elle n’est pas paralysante comme elle l’est pour sa proie. Cependant, les personnes allergiques aux piqûres de guêpes peuvent également avoir des problèmes avec cette variante.

Comment soulager la piqûre

Puisqu’il s’agit d’une inflammation, la meilleure option est d’appliquer du froid sur la zone pour la soulager. De la glace et des serviettes humides avec de l’eau froide sont très utiles. En revanche, il est conseillé de retirer le dard s’il est resté sous la peau, afin d’éviter les infections.

Cependant, si vous êtes allergique aux piqûres de guêpes, il existe un risque de choc anaphylactique. Il est urgent d’aller voir un médecin pour lui fournir des antihistaminiques et d’autres médicaments qui pourraient être nécessaires au cas où le patient aurait des allergies à ce type de toxine.

Un nid de guêpe potier.
Un nid de guêpe potier.

Respecter les êtres vivants est un devoir

La haine et la fascination sont généralement 2 pôles opposés sans aucun gris entre les guêpes. Cependant, bien qu’ils ne soient pas exactement des animaux câlins, ils ont un rôle indéniable dans le maintien de l’écosystème.

Il existe des milliers de façons d’éloigner les guêpes potières des noyaux humains sans les tuer, alors recherchons la coexistence pour le bien de la planète. Si nous laissons leur progéniture tranquille, ces mères courageuses n’ont aucune raison de nous attaquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *