Hérisson égyptien: Un Animal Très Curieux

L’exactitude de l’article a été vérifiée (le contenu comprend des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, occasionnellement, des études médicales). Tout le contenu de notre site Web a été examiné, cependant, si vous pensez que notre contenu est inexact, obsolète ou douteux, vous pouvez nous contacter pour apporter les corrections nécessaires.

Le hérisson égyptien est une espèce principalement solitaire et nocturne qui vit dans des terriers. Il présente une série de caractéristiques singulières.
Hérisson égyptien : un animal très curieux

Le hérisson égyptien ( Hemiechinus auritus ) est un petit mammifère nocturne, membre de la sous-famille des Erinaceinae de l’ordre des Erinaceomorpha .

Ses traits les plus caractéristiques sont sans aucun doute son corps épineux et ses oreilles pointues. Les oreilles sont beaucoup plus grandes que celles des autres hérissons : plus de la moitié de la longueur de sa tête. Ceux-ci sont considérés comme une adaptation pour faire face à la chaleur dans le désert.

Où vit le hérisson égyptien ?

Comme son nom l’indique, le hérisson égyptien habite l’Égypte et l’Asie Mineure. Il est distribué en Afghanistan, dans certaines parties de l’Inde, du Turkestan russe, du sud-est de la Russie, du Turkestan chinois et de la Mongolie.

Les hérissons égyptiens creusent leurs propres terriers (généralement sous des buissons), qui mesurent environ 18 pouces de long et ont une seule ouverture. On a également observé qu’ils occupaient les terriers d’autres petits mammifères.

Quelques faits curieux sur le hérisson égyptien

Fait intéressant, lorsque le hérisson égyptien a peur , il se recroqueville et roule en boule serrée. Dans cette posture défensive, le hérisson tire son museau et ses membres sous son corps, ce qui fait que les épines se dressent.

Les épines sont les poils modifiés qui ont une matrice spongieuse et un axe kératinique externe. Ces épines, bien qu’elles puissent facilement pénétrer la peau, causent rarement des blessures graves aux manipulateurs.

Cependant, il existe quelques rapports de patients qui ont développé une réaction urticarienne aiguë et transitoire après un contact avec les épines allongées de hérissons domestiques, bien que cela soit inhabituel.

De plus, le hérisson égyptien affiche un comportement étrange appelé « onction » . Cette habitude consiste pour l’animal à lécher à plusieurs reprises un nouvel objet ou de la nourriture jusqu’à ce que de la salive mousseuse se forme dans sa bouche. L’animal frotte ensuite l’excès de salive et de mousse sur sa peau et ses épines.

Ce comportement provoque l’accumulation de salive sur les épines, ce qui rend le hérisson moins agréable au goût pour les prédateurs. Les mécanismes évolutifs de l’onction n’ont pas encore été discernés par les zoologistes.

Spécimen de hérisson égyptien transformé en boule.

L’alimentation variée du hérisson égyptien

Les hérissons du désert ont des sens aigus de l’ouïe et de l’odorat, qu’ils utilisent pour localiser la nourriture et détecter les prédateurs. Le hérisson du désert à longues oreilles est omnivore, mais se nourrit principalement de petits invertébrés et d’insectes.

Leur régime alimentaire comprend du feuillage, des mollusques, des vers de terre, des serpents et des grenouilles, dont certains sont des hôtes intermédiaires pour certains de leurs endoparasites. Parmi leurs aliments préférés figurent les sauterelles, les coléoptères et d’autres insectes. Ils sont remarquablement résistants aux pénuries de nourriture et d’eau.

  • Dans leur vie domestique d’animal de compagnie, ils consomment également des œufs, des fruits, des légumes et même de petits vertébrés tels que des lézards et des serpents.

un oiseau de nuit solitaire

Les hérissons égyptiens vivent dans une variété d’habitats où ils creusent leurs propres terriers, passent la majeure partie de la journée à dormir et sortent la nuit pour se nourrir. Ils sont robustes, pouvant parcourir jusqu’à 9 kilomètres par nuit à la recherche de nourriture.

Bien que Hemiechinus auritus ait des épines acérées sur le dos qui le protègent des prédateurs, il peut aussi courir très vite.

Les hérissons sont solitaires, s’enroulant individuellement dans leurs terriers pour dormir, sauf pendant la saison de reproduction, lorsque les femelles restent avec leurs petits. Ils entrent souvent dans des périodes de torpeur en été et dans certaines régions hibernent en hiver.

Un hérisson égyptien se fait caresser.

Le hérisson a sa propre façon d’agrandir la famille

La présence d’épines sur les hérissons a souvent amené les gens à se demander comment s’accomplit l’accouplement.

Leur mode de reproduction est pour le moins inhabituel : le hérisson égyptien mâle s’accouple en se tenant presque à la verticale sur ses pattes arrière tandis que la femelle est allongée sur le ventre avec ses pattes arrière étendues au sol .

Dans la nature, le hérisson égyptien ne se reproduit qu’une fois par an, généralement entre juillet et septembre. De plus, la gestation dure de 35 à 42 jours, et les femelles ont entre 1 et 4 petits par portée.

Les bébés hérissons naissent nus à l’exception des épines peu dispersées, qui sont très douces. Les épines quadruplent de longueur dans les 5 heures suivant l’éclosion. Au bout de 2 semaines, les jeunes en sont entièrement recouverts.

Sinon, on sait très peu de choses sur leur cycle de vie, y compris le sevrage, l’âge à la maturité sexuelle ou l’espérance de vie dans la nature. Les hérissons égyptiens sont des animaux énigmatiques mais fascinants et continuent d’être étudiés dans la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *