Causes De Décoloration Du Nez Chez Les Chiens

La dépigmentation du nez de votre chien ne doit pas être mauvaise. Néanmoins, soyez à l’affût d’autres signes accessoires et emmenez votre animal chez le vétérinaire en cas de doute.
Causes de la décoloration du nez chez les chiens

Les cas de décoloration du nez chez les chiens sont de plus en plus fréquents. Par conséquent, cet organe petit mais important des animaux de compagnie ne doit pas être négligé.

Ce n’est pas seulement le nez des humains qui offre des indices sur leur santé ou leur humeur. Le museau des chiens en dit long sur l’état de leur organisme. Des altérations de son aspect, de son humidité ou de sa texture peuvent être des symptômes de certaines pathologies. N’oubliez pas que les odeurs sont très importantes pour les chiens, il ne faut donc pas sous-estimer l’état de cette structure.

Pigmentation du nez du chien

Les canidés sauvages ont le nez noir pour une raison très simple : pour prévenir les coups de soleil et les cancers de la peau. Cette caractéristique physiologique est due à l’accumulation de mélanine, un pigment dérivé de l’acide aminé tyrosine. Les mélanocytes sont les cellules responsables de la sécrétion de ce pigment protecteur.

Qu’est-ce que la décoloration du nez chez le chien ?

La décoloration du nez chez le chien survient lorsque l’animal présente une dépigmentation dans cette partie du visage. La zone qui était auparavant noire ou brune devient progressivement de couleur chair (une nuance de rose clair). Cette condition générale est connue sous le nom de  snow nose  en anglais. Avant, on croyait qu’il était lié au temps froid, cependant, ce n’est pas toujours vrai.

Le museau tacheté n’est pas toujours synonyme de maladie. Il existe des facteurs naturels et innés chez le chien qui peuvent provoquer une décoloration du nez chez le chien.

Un air de naissance

Certaines races présentent une dépigmentation à la naissance, ceci étant une caractéristique même convoitée pour préserver la lignée. Cela se produit principalement avec le berger australien, le border collie et le pit-bull américain.

La décoloration du nez canin peut également être une réaction au manque de soleil et au froid pendant l’hiver. La couleur est récupérée avec l’arrivée de l’été. Il est courant chez les chiens à pelage clair des climats froids, tels que le Husky de Sibérie, l’Esquimau et le Malamute d’Alaska.

Mais si un chien ne correspond pas à ces conditions spécifiques, la décoloration du nez peut être un mauvais signe. Il est recommandé d’aller chez le vétérinaire dès que possible.

Qu’est-ce qui peut causer une décoloration du nez chez les chiens?

La dépigmentation du nez peut provenir de dysfonctionnements internes de l’organisme ou de causes externes. Voyons-les séparément.

causes internes

  • Carence en vitamines du complexe B. Comme l’indique la clinique universitaire de Navarre , ces vitamines sont essentielles au renouvellement cellulaire et, par conséquent, au maintien de la peau et des muqueuses. Ce supplément est essentiel pour garder l’épiderme du nez du chien en bonne santé (et tout son corps).
  • Maladies auto-immunes. Nous les verrons en détail ci-dessous.

Le lupus érythémateux disséminé

Cette maladie auto-immune est rare chez le chien, mais potentiellement mortelle. Sur cette image, les globules blancs du chien (et d’autres cellules protectrices) attaquent leurs propres tissus, les détruisent et provoquent une défaillance des organes au fil du temps. Si la destruction se produit au niveau des mélanocytes cutanés, on s’attend à ce que le nez perde sa couleur noire normale.

Certains des symptômes accessoires de cette condition sont les suivants :

  • Anémie.
  • Fièvre.
  • Perte de poids et manque d’appétit.
  • Léthargie généralisée et apathie.
  • Raideur musculaire.
  • Ulcères autour de la bouche et des organes génitaux.
  • Autres symptômes dermatologiques : perte de cheveux, manque de pigmentation dans d’autres zones du corps et peau croûteuse.

vitiligo

Le vitiligo est une affection similaire au lupus érythémateux disséminé en termes de mécanisme pathologique, mais pas aussi grave. Dans ce cas, les cellules auto-immunes n’attaquent que les mélanocytes, il y a donc une perte de tonus dans le nez et dans d’autres parties (pas dans le reste des organes). En tant que telle, cette maladie ne mettra jamais en danger la vie du chien.

Le vitiligo peut être de 2 types :

  1. Focale : n’affecte qu’une seule zone du corps de l’animal. Le nez est l’une des zones les plus touchées.
  2. Généralisée : provoque des plaques de peau dépigmentée symétriquement ou asymétriquement sur tout le corps de l’animal. Il peut générer des motifs similaires aux taches sur une vache.

nez dudley

Cette anomalie génétique a pour principal symptôme la décoloration du nez chez le chien. Il ne présente pas de risques graves pour la santé de l’animal. Cliniquement, il est connu sous le nom d’  hypopigmentation faciale idiopathique,  bien qu’il soit parfois utilisé de manière interchangeable avec le  terme de nez de neige  susmentionné .

Le nez de Dudley a été largement étudié chez les Labrador retrievers et les bouledogues . Il a été découvert que, dans cette race, l’absence de pigmentation est due à une mutation du gène TYRP1. Cette section d’ADN code pour une enzyme essentielle à la synthèse de la mélanine, donc sans elle, les mélanocytes du nez ne peuvent pas bien synthétiser le ton noir.

allergique

Certains chiens sont plus enclins à développer des allergies que d’autres. Le processus allergique provoqué par l’exposition au plastique peut provoquer une dépigmentation du museau. Il est recommandé de choisir des récipients en métal pour nourrir et abreuver les chiens.

Au-delà de ce qui précède, il convient de noter que la matière plastique n’est pas la seule capable de provoquer des allergies chez le chien. La dermatite de contact dans la région nasale peut survenir en raison d’irritants, d’agents toxiques, de la peau d’un autre animal ou de certaines plantes. Rappelez-vous qu’un animal peut développer une hypersensibilité à pratiquement n’importe quel composé présent dans l’environnement avec lequel il a déjà été en contact.

Cancer

Le cancer des cellules squameuses est un type de néoplasme cutané qui, comme son nom l’indique, se développe dans les cellules squameuses qui composent les couches médiane et externe de la peau. Les corps cellulaires susmentionnés se développent de manière incontrôlable en raison de mutations génétiques, générant ainsi l’apparition d’un gonflement. Heureusement, le risque de métastase est faible.

Les symptômes les plus courants de cette condition sont les suivants :

  • Apparition d’un nodule rougeâtre et ferme, qui perturbe la couleur noire du nez.
  • Difficulté à respirer et utilisation accrue de l’appareil buccal pour obtenir de l’oxygène (respiration buccale).
  • Saignement inexpliqué du nez.
  • Déchirure excessive à travers les conduits lacrymaux oculaires.
  • Gonflement de la zone touchée.

Un autre type de cancer pouvant affecter l’esthétique du nez est le lymphome épithéliotrope, qui se caractérise par l’infiltration de la peau par des lymphocytes T néoplasiques, avec un tropisme particulier pour l’épiderme et les annexes. En plus de la décoloration, ce type de néoplasme provoque l’apparition de nodules et d’ulcères.

Causes externes de la décoloration du nez

Au-delà des problèmes auto-immuns et des cancers, la décoloration du nez du chien peut être causée par un facteur externe.

Exposition excessive au soleil

Les chiens sont plus sensibles au soleil que les humains. Et le nez est très vulnérable à une exposition excessive au soleil. Les brûlures et les irritations peuvent provoquer une dépigmentation . Pour cette raison, il est courant que les chiens qui vivent dans la rue aient le nez taché.

Températures froides et changements de temps

Comme nous l’avons dit dans les lignes précédentes, il semble que  la neige  n’apparaisse pas plus en hiver par rapport aux autres périodes de l’année. En tout cas, il existe très peu d’informations à ce jour pour établir une causalité exacte.

Comment prévenir la décoloration du nez chez les chiens ?

1. Alimentation équilibrée

La cause la plus fréquente de dépigmentation du nez canin est une alimentation déséquilibrée qui génère une carence en vitamines B.

Une alimentation équilibrée repose sur l’équilibre entre quantité et qualité. Il n’est pas conseillé de croire à toutes les publicités. Il est important de comprendre qu’il n’y a pas exactement un aliment meilleur ou pire. Oui, il existe la nourriture la plus adaptée à notre animal selon sa race, sa taille, son âge et son mode de vie.

Par conséquent, le choix des aliments doit être guidé par le vétérinaire. Le propriétaire doit respecter les déterminations et éviter l’introduction d’aliments humains dans l’alimentation du chien. Cela peut causer des perturbations dans votre corps.

2. Protection contre les rayons solaires

Une exposition excessive aux rayons ultraviolets émis par le soleil est nocive pour les animaux et les humains. Les chiens peuvent présenter des brûlures, des brûlures, des irritations, des dépigmentations et des risques de cancer.

Il existe des crèmes solaires adaptées aux chiens. Avant d’exposer l’animal, il est indispensable de protéger toute la longueur de sa peau, y compris le nez et les oreilles.

3. Visites périodiques chez le vétérinaire

Il est souvent difficile de diagnostiquer les maladies systémiques et auto-immunes chez le chien. Pour cette raison, il est recommandé de l’emmener périodiquement chez le vétérinaire et de tenir à jour ses tests de santé, son carnet de vaccination et son traitement antiparasitaire.

4. Utilisation de corticostéroïdes

En lien avec le point précédent, votre vétérinaire peut vous prescrire des corticostéroïdes tels que la prednisone ou la prednisolone. Le but est de réduire la puissance du système immunitaire du chien, car cela réduira l’attaque mal dirigée sur ses mélanocytes et d’autres tissus. Dans tous les cas, le pronostic de ces types de conditions est assez réservé.

5. Chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie

Lorsque la cause est le cancer, la résection chirurgicale de la tumeur et l’application d’un traitement sont généralement nécessaires pour tuer toutes les cellules cancéreuses restantes. Le pronostic dépendra du degré de croissance tumorale et de sa capacité métastatique. Malheureusement, si le néoplasme s’est propagé à d’autres organes, il n’y a pas grand-chose à faire.

Il existe de nombreuses maladies silencieuses dans le règne animal. Par conséquent, les petits symptômes tels que la décoloration du nez chez les chiens ne doivent pas être ignorés. N’hésitez pas à emmener votre chien chez le vétérinaire si vous constatez que son manque de pigmentation au niveau du nez est grave ou s’accompagne d’autres symptômes.

Source de l’image principale : Marta Jimenez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *